Soins par l’auriculothérapie : explications

L’auriculothérapie est une pratique d’origine française améliorée dans les années 1950 par le Dr Paul Nogier, un médecin homéopathe et acupuncteur lyonnais. Anciennement appelée « acupuncture auriculaire », elle est qualifiée de médecine douce et fut reconnue par l’OMS en 1987. L’auriculothérapie se fonde sur l’idée que les affections physiques et mentales, voire émotionnelles peuvent être traitées en stimulant une partie de la surface de l’oreille.

L’auriculothérapie pour soigner la dépendance à la nicotine

Le traitement de la dépendance au tabac est de nos jours l’un des principaux soins réalisés par auriculothérapie. Des chercheurs se sont penchés sur les bienfaits de l’auriculothérapie afin de trouver une solution permettant d’abandonner plus efficacement le tabagisme. Leurs travaux ont débouché sur une méthode révolutionnaire qui utilise également la lasérothérapie.

Cette technique consiste à stimuler des points du pavillon de l’oreille en utilisant, non pas des aiguilles d’acupuncture classiques, mais un rayon laser à faible intensité ou laser doux. Lorsque certains points du pavillon de l’oreille sont stimulés, le corps sécrète de l’endorphine qui transmet à son tour l’information aux neurones visés afin de « supprimer » le besoin de nicotine.

Pour avoir une idée plus concrète, suivez ce lien afin de découvrir Reset Laser, un institut qui pratique la technique de sevrage au laser doux qui exploite les bienfaits de l’auriculothérapie. Pour ce type de traitement, une seule séance suffit et les résultats sont durables. Toutefois, il faut savoir que le traitement agit sur la dépendance physique, pas sur les mauvaises habitudes et les besoins comportementaux. Il est donc fort possible que l’individu ressente l’envie d’une cigarette par exemple après le repas s’il a pris l’habitude de fumer après avoir déjeuné. L’engagement personnel et la volonté ont un rôle primordial.

Les principales indications de l’auriculothérapie

Si le sevrage anti-tabagisme est l’une des principales applications de l’auriculothérapie, toutes les formes de dépendance et d’addiction peuvent être traitées de la même manière. Ainsi, l’auriculothérapie peut être utilisée pour soigner un très grand nombre d’affections.

Les douleurs chroniques

L’auriculothérapie soulage toutes les douleurs corporelles, même les plus aigües et les douleurs causées par des maladies touchant les os, les organes ou encore les muscles. Elle est surtout indiquée pour la sciatique, l’arthrose, la névralgie, les douleurs aux articulations et les migraines, entre autres.

Le stress et l’anxiété

Cette méthode réduit les troubles anxio-dépressifs ainsi que les dépressions passagères et permet de rester plus serein au quotidien. Elle gère également les états de stress chroniques qui peuvent pousser un individu à de mauvaises habitudes ou des tendances compulsives.

Les troubles du sommeil

L’acupuncture auriculaire aide les personnes souffrant de cette affection à dormir plus longtemps pendant la nuit et d’avoir un sommeil de qualité. Cette technique s’est également révélée efficace pour traiter des affections moins systématisées comme les allergies et les troubles métaboliques.

auriculothérapie laser doux sevrage tabac

Comment fonctionne l’auriculothérapie ?

L’auriculothérapie considère que l’oreille est une cartographie du corps humain et que chaque organe est stimulable à partir d’un point précis du pavillon de l’oreille. Le pavillon de l’oreille est donc aux auriculothérapeutes ce que la paume des mains est aux réflexologues, c’est-à-dire un « raccourci » permettant d’atteindre et de soigner plusieurs zones du corps. Lorsque cette méthode a été introduite dans les années 1950, le Dr Nogier a détecté 18 points stratégiques du pavillon de l’oreille grâce notamment à la réflexothérapie. Aujourd’hui, plus de 200 points répartis sur les deux faces de l’oreille sont répertoriés par les auriculothérapeutes.

Le pavillon auriculaire est très proche du cerveau. Son importante innervation en fait une zone réflexe idéale. Un point auriculaire est lié au système nerveux cérébro-spinal et au système nerveux végétatif. Jouant le rôle d’émetteur, le pavillon de l’oreille permet alors d’envoyer des signaux au cerveau afin que celui-ci agisse sur la partie du corps à traiter. Cela se manifeste généralement par la libération d’endorphines qui estompent la douleur, le stress, le besoin de certaines substances ou encore la faim. L’auriculothérapie peut être utilisée en complément d’autres traitements.

Cette thérapie découle de l’acupuncture, elle est donc pratiquée par les médecins, les chirurgiens-dentistes (pour les actes liés à la chirurgie) et les sages-femmes (pour les actes liés à l’obstétrique). Comme bon nombre de soins relevant de la médecine non conventionnelle, l’auriculothérapie n’est pas reconnue par la Sécurité sociale et n’est donc pas remboursée par l’Assurance maladie.

Les contre-indications de l’auriculothérapie

L’auriculothérapie ne doit pas être pratiquée dans les cas suivants :

  • absence de diagnostic,
  • infection de l’oreille,
  • pathologies ou maux nécessitant une urgence médicale ou une intervention chirurgicale d’urgence,
  • grossesse, à partir du 6e mois,
  • traitement sous anticoagulants,
  • psychose ou traitement psychiatrique lourd.

Ainsi, les bienfaits de l’auriculothérapie sont nombreux, mais on retient tout de même son efficacité pour le sevrage au tabac et d’autres addictions.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn