Soignez votre hygroma grâce à ses quelques conseils

 

L’hygroma, également appelé bursite, est une inflammation de bourse séreuse. Le sac séreux est une cavité fermée qui permet à différentes parties de l’articulation de glisser. En effet, de nombreuses bourses existent au niveau de chaque articulation du corps. La présence de ces bourses permet à la peau, aux tendons, aux muscles des articulations ou aux os où se trouvent ces éléments de glisser. 

 

Quelle est la cause d’un hygroma ?

La bursite peut être causée par de nombreux facteurs, tels que : 

  • La répétition d’effort ;
  • Un microtraumatisme, 
  • Des mouvements articulaires anormaux, 
  • L’usage et la pression à long terme du coude
  • L’infection de la plaie, parfois due à Staphylococcus doré 
  • L’arthrite ou le manque de préparation à l’exercice physique. 

Comment traiter un hygroma du coude ?

Il existe de nombreux traitements pour l’hygroma, mais ils peuvent être classés dans l’ordre de priorité suivant : 

  • L’arrêt des mouvements répétitifs ou les traumatismes mineurs
  • L’utilisation de glaçons pendant quelques minutes, chaque jour en alternance avec un pansement à l’alcool
  • La prise d’anti-inflammatoires oraux 
  • La fixation de l’articulation du coude pendant quelques jours 
  • L’intervention chirurgicale : la chirurgie est rarement nécessaire, elle n’est utilisée que dans des formes résistantes aux autres traitements. La bourse est retirée à l’envers et des attelles sont placées pendant quelques jours pour réduire le risque de récidive. La ponction d’évacuation est généralement vouée à l’échec, l‘hygroma récupère rapidement et l’infiltration de cortisone peut parfois transformer l’hygroma en bursite infectieuse

Face à la bursite infectieuse, un traitement antibiotique peut être initié après le prélèvement bactériologique, mais s’il n’y a pas d’amélioration en quelques jours, la chirurgie doit être utilisée rapidement.

 

Comment soigner un hygroma du coude naturellement ?

Il existe plusieurs solutions permettant de soigner naturellement l’hygroma :

La violette

Préparez ce mélange à la violette pour réduire l’inflammation et restaurer la souplesse des articulations. 

  • Les feuilles et les fleurs (disponibles dans les magasins bio) suffisent pour obtenir environ 3 cuillères à soupe de jus pressé.
  • Mélangez le jus obtenu avec 1 cuillère à soupe d’huile d’olive vierge. 
  • Massez la zone enflée avec ce mélange. 

Le passage du chaud au froid

Pour réduire l’inflammation et la douleur ainsi que la congestion de la zone touchée par la maladie, il faut refroidir l’articulation : 

  • Enveloppez un sac de glace dans une serviette et appliquez-le sur la zone touchée pendant 10 minutes, puis répétez l’opération toutes les 4 heures (ne mettez pas de glace cube en contact direct avec la peau) pendant 3 jours.
  • Au quatrième jour, remplacez par un traitement chaud. Celui-ci peut favoriser la circulation sanguine dans les points douloureux et accélérer la cicatrisation. 
  •  Pour cela, utilisez un appareil de chauffage, par exemple ou essayez un thermos rempli de noyaux de cerises, parfaits pour faire des joints.

Une potion d’argile et de chou

  • Faites alterner un cataplasme d’argile verte sur la peau pendant la journée (à renouveler toutes les heures d’une fréquence de 3 à 4 fois) et un cataplasme de feuilles de chou vert durant la nuit.
  • Pour faire un paquet compressé de chou vert, prélevez 3 à 4 belles feuilles, enlevez les côtes, et écrasez-les avec un rouleau à pâtisserie ou une bouteille. 
  • Enroulez les feuilles autour des joints, superposez-les et fixez-les avec des sangles. 

 

Il suffit de 2 ou 3 jours/nuits de ce traitement pour supprimer l’hygroma.

L’arnica

Pour soulager la douleur, appliquez de la crème ou du gel d’arnica sur la zone affectée 2 ou 3 fois par jour. Pour augmenter l’effet, utilisez un sèche-cheveux pour chauffer la zone (attention à ne pas vous brûler).

Le vinaigre du cidre

Le vinaigre du cidre est également très efficace pour soulager la douleur et la tension associées à la bursite. Trempez le chiffon dans un mélange à parts égales de vinaigre de cidre de pomme et d’eau chaude, essorez et appliquez sur la zone douloureuse.

Le gingembre

Lorsqu’on considère les propriétés analgésiques du gingembre par rapport aux propriétés analgésiques de l’aspirine ou de l’ibuprofène ainsi que ses capacités anti-inflammatoires, le gingembre est un choix logique. En plus d’améliorer la circulation sanguine, il aide également à traiter l’hygroma

  • Hachez 2 cuillères à soupe de racine de gingembre frais et ajoutez-le à  1/2 litre d’eau bouillante. 
  • Remuez et laissez tremper pendant 30 minutes. 
  • Trempez un chiffon dans la solution pour le chauffer et placez-le sur l’articulation douloureuse pendant 5 minutes, puis répétez l’opération 3 ou 4 fois par jour.

Un repos associé à une alimentation riche en magnésium

Le repos n’est pas seulement nécessaire, il est important de réduire l’exercice, afin de ne pas aggraver l’inflammation et la douleur en même temps. En plus de réduire l’exercice, faites également attention à l’apport en magnésium, car ce minéral est très important pour les articulations, les muscles et les ligaments. Sur la base des conseils de votre médecin généraliste, vous pouvez rechercher des suppléments, mais n’hésitez pas à manger plus d’aliments riches en magnésium comme les bananes, les épinards, les lentilles et l’avoine.

 

Quand opérer un hygroma ?

Sans traitement chirurgical, votre coude peut guérir spontanément. Cependant, l’hygroma peut persister ou devenir une double infection, qu’il est plus ou moins urgent d’éliminer. Les analgésiques peuvent soulager la douleur, mais ils ne guériront pas vos premiers symptômes. Il faut donc une intervention chirurgicale en cas de soins médicaux insuffisants. La chirurgie n’est utilisée que pour les formes résistantes aux autres traitements. La bourse est retirée vers l’arrière et un bandage élastique légèrement compressé est conservé pendant 1 mois pour réduire le risque de récidive. 

 

Comment supprimer un hygroma ?

Avant l’intervention chirurgicale

Pour réussir l’opération chirurgicale de l’hygroma du coude, le plus important est de choisir le bon chirurgien. Celui-ci doit être compétent, avoir les bons outils, et surtout, avoir un cadre approprié pour vous accueillir.

De plus, vous devez confirmer que le professionnel a une bonne réputation dans le métier et que son prix est très abordable. En respectant ces normes, vous avez vraiment la possibilité de réussir et d’économiser de l’argent. Par exemple, si vous êtes à Aix-en-Provence, le meilleur établissement que vous pouvez contacter pour ce type de chirurgie est évidemment l’Institut de Chirurgie orthopédique de Provence. Il répondra efficacement à toutes vos attentes. 

Le déroulement de l’opération

Une fois que vous avez choisi le chirurgien qui vous opérera, rendez-vous à son local. Sur place, il y aura un petit échange. Durant cette dernière période, votre chirurgien vous posera toutes les questions qu’il jugera utiles. Après cela, il vous fera quelques scans puis fixera la date de votre opération.

Le jour j, votre chirurgien appliquera d’abord une anesthésie générale ou locale à votre coude. Ensuite, il fera une incision cutanée sur cette partie de votre corps. Cette action lui permettra de retirer la bourse. Une fois terminé, le professionnel peut refermer votre plaie chirurgicale. 

Après l’opération

Après l’opération, vous devez suivre quelques règles pour que votre plaie puisse cicatriser rapidement. Ainsi, vous devez arrêter de travailler pendant au moins 2 semaines après l’opération. De plus, la partie opérée doit être fixée avec une attelle pendant un certain temps. De plus, un pansement compressif est appliqué sur la plaie pour éviter un éventuel gonflement ou saignement après l’opération.

Enfin, il faut ajouter que les patients ayant subi cette intervention chirurgicale ne peuvent effectuer un exercice significatif qu’après strictement 4 semaines. Cependant, le bras concerné peut être légèrement déplacé dès le premier jour après l’opération. Cela doit être fait très soigneusement.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn