Surmonter son deuil

 

La perte d’un parent ou d’une personne proche fait partie des pires épreuves de la vie. Elle s’ensuit de la période de deuil, qui peut parfois durer des mois, voire des années. On dit qu’on ne surmonte jamais totalement un deuil, tant le souvenir de l’être cher perdure. Il faut toutefois se détacher des croyances à ce sujet, chaque personne peut trouver son propre cheminement personnel pour guérir de cette séparation, il n’y a pas de durée standard de deuil. Voici quelques conseils qui peuvent nous guider durant cette période de tristesse face à la disparition d’un être cher. 

Définition du deuil

 

Le deuil 

La notion de deuil n’est pas forcément liée à l’idée de la mort, mais plutôt à celle de la séparation, définitive ou non. Le terme vient du latin « dolus » qui signifie douleur. Le deuil implique un processus émotionnel et comportemental qui résulte de cette séparation. Les émotions négatives se succèdent ou se chevauchent : 

  • l’angoisse et la peur ;
  • la tristesse et le désespoir ;
  • la colère ;
  • la culpabilité ;
  • la frustration et le sentiment d’injustice…

Une personne endeuillée peut avoir des troubles comportementaux, que seul le processus de deuil peut guérir. 

 

Les étapes du deuil

Le deuil a été décomposé en 7 étapes dont les durées respectives dépendent de chacun : 

  • le choc face à la perte de l’être cher ;
  • le déni ;
  • la colère ;
  • l’effondrement et la tristesse face au constat que la personne est partie pour toujours ;
  • la résignation et le souhait de retourner à la vie normale ;
  • l’acceptation pour se projeter vers l’avenir ;
  • et enfin la reconstruction pour continuer à vivre. 

Le processus de deuil peut être volontaire ou non et peut prendre place sur plusieurs années. Certaines personnes ne parviennent jamais à le surmonter. 

 

Comment surmonter son deuil ? 

 

Commencer son deuil en rendant hommage au défunt

La veillée mortuaire et la mise en terre ou l’incinération de la personne disparue est sans aucun doute l’un des meilleurs moyens pour lui rendre hommage. Le deuil est concrétisé par la commande d’une stèle funéraire, d’un cercueil, d’une couronne mortuaire ou encore d’une plaque funéraire, comme sur Lecoqfuneraire.fr. Chaque deuil est unique et chacun a le droit légitime de le gérer selon ses sentiments. 

 

En savoir plus sur le deuil pathologique

En principe, le deuil n’obéit à aucune règle prédéfinie. Il peut toutefois arriver que la personne n’arrive pas à cicatriser et à se reconstruire. On parle alors de deuil pathologique ou de deuil compliqué. Dans ce cas, on rencontre plusieurs obstacles à la guérison : 

  • un lien extrêmement fort avec l’être perdu ;
  • un décès brutal ;
  • des différends avec le défunt qui n’ont pu être résolus avant son décès ;
  • une personnalité pessimiste de la personne endeuillée…

Dans les cas les plus graves, la personne peut tomber dans la dépression, rechercher l’isolement et perdre goût à la vie. Il est alors urgent de demander l’aide d’un professionnel de la santé ou d’un groupe d’entraide. Les manifestations physiques du deuil ne doivent pas être prises à la légère. 

 

Les conseils pour le processus de deuil

 

Composer avec la mort de l’être aimé

Après la perte d’un être cher, se changer les idées semble être une bonne idée. Cependant, il faut auparavant accepter son départ et non pas le nier. L’idéal est de garder les bons souvenirs qu’on a vécus avec lui, tout en intégrant son absence à notre vie quotidienne. Il faut vivre avec son souvenir et non pas éviter la douleur en refusant de penser au défunt. 

 

Ne pas retenir ses émotions 

Beaucoup de personnes font le (mauvais) choix de faire bonne figure face à la mort d’un proche, par pudeur ou pour dissimuler leur tristesse. Pleurer est pourtant un acte libérateur, qui aide à évacuer la douleur et les émotions négatives. Il faut donc garder en tête que ce ne sont pas forcément les personnes qui sont les plus expressives qui sont les plus tristes. Chacun possède sa propre façon d’exprimer ses émotions, en dépit du fait qu’il est déconseillé de refouler les sentiments négatifs. 

Facebook
Twitter
LinkedIn